Catégories

LEXIQUE

 

 

CFE : Caisse des Français à l’Etranger

 La Caisse des Français de l’Étranger permet aux Français de l’étranger de continuer de bénéficier de la même Sécurité sociale qu’en France. La CFE est une caisse privée proposant un système de couverture sociale réservé aux Français expatriés, partout dans le monde.

 

Expatrié

Statut par défaut lorsque vous cessez de dépendre du régime français de protection sociale (sécurité sociale, chômage, retraites complémentaires) et relevez obligatoirement du régime local du pays où vous exercez votre activité salariale.

 Vous êtes expatrié si vous êtes dans une des situations suivantes :

  • Vous êtes recruté directement par une entreprise étrangère pour travailler à l’étranger ;

  • Votre employeur vous envoie travailler à l’étranger pour une durée limitée mais n’a pas choisi le régime de détachement ;

  • Vous étiez détaché mais la durée maximale de votre détachement est atteinte ;

  • Vous partez vivre à l’étranger.

Si vous êtes expatrié, vous relevez, en principe, du régime de sécurité sociale du pays où vous travaillez et vous devez cotiser à ce régime.

 Vous pouvez choisir de continuer à bénéficier du régime de l’Assurance Maladie française en adhérant à la C.F.E. Vous évitez ainsi les délais de carence ou les trimestres perdus pour votre retraite.

L’adhésion à la C.F.E. ne vous dispense pas toujours de régler des cotisations dans votre pays d’expatriation. Si la cotisation au régime obligatoire de sécurité sociale de votre pays d’expatriation est obligatoire. Vous serez alors soumis à une double cotisation.

 

 Impatrié

Salarié étranger venu travailler dans un pays autre que le sien.

 

Loi Madelin

La loi Madelin permet aux Travailleur Non Salarié (TNS) de déduire de son revenu professionnel les cotisations de ses contrats assurance santé, assurance prévoyance et assurance retraite madelin.

 

PVT : Permis Vacances Travail

Le Permis Vacances Travail (ou Work Holiday Visa), s’inscrit dans le cadre d’accords bilatéraux de mobilité des jeunes, signés entre la France et cinq pays. Ce programme s’adressant à de jeunes français âgés de 17 à 35 ans (selon les destinations), résidant en France, permet de découvrir une nouvelle culture, « booster » ses compétences ou tout simplement voyager en ayant, la possibilité de travailler pour subvenir à ses besoins. La France a signé des accords dans ce sens avec l’Australie, le Canada, la Nouvelle-Zélande, le Japon, la Corée du Sud et Singapour.

Plus d’infos sur www.pvtistes.net

 

Tiers Payant

Le système du tiers payant dispense l’assuré, sous certaines conditions, de faire l’avance des frais médicaux. En effet, la Sécurité sociale rembourse les frais médicaux (soins et médicaments) sur la base de tarifs dits « conventionnels ».

Les sommes restantes sont à la charge de l’assuré. Elles peuvent être partiellement ou totalement prises en charge par un organisme complémentaire (mutuelle d’entreprise ou personnelle).

 Il existe 2 types de tiers payant :

  •  partiel : l’assuré paie uniquement le ticket modérateur ; l’assurance maladie règle directement les frais à sa charge au professionnel de santé concerné (médecin, pharmacien, établissement de soins,…),

  •  total : l’assuré n’a aucun frais à régler.

 Plus d’infos sur le site du Service Public : cliquez-ici

 

Visa Schengen

Le visa Schengen est obligatoire pour les ressortissants étrangers qui souhaitent entrer sur le territoire français, ou tout autre pays de l’Espace Schengen.

Le visa Schengen ne permet pas de séjourner en France (ou tout autre pays de l’Espace Schengen), il permet simplement d’y entrer. Une fois sur le sol français, un ressortissant étranger qui souhaite rester plus de trois mois doit obtenir un titre de séjour.

 D’autre part il est obligatoire d’avoir une assurance santé pour le visa Schengen durant toute la durée de son séjour.

Le visa de court séjour est un visa valable pour l’ensemble de l’Espace Schengen : il est ainsi couramment appelé « visa Schengen ». Il est délivré pour des séjours d’une durée maximale de 90 jours par semestre.

Les justificatifs pour l’obtention du visa :

  •  Passeport dont la durée de validité est supérieure de 3 mois à la date d’expiration du visa sollicité,

  • Photos aux normes

  • Frais de dossier de 60€

  • Motif du séjour dans l’ Espace Schengen,

  • Moyens de subsistance pendant le séjour et aux conditions d’hébergement,

  • Assurance voyage et rapatriement valable dans tous les pays de l’Espace Schengen,

  • Garanties de rapatriement dans le pays de résidence (billet retour ou les moyens personnels suffisants pour l’acquérir),

  • Liste des pays concernés (susceptible de changer) :