Le Progrès du 18 octobre 2016 revient sur l’internationalisation d’Asselio avec le rachat du cabinet parisien Géodesk

Avec le rachat de Geodesk, Asselio met un premier pied à l’international

Cabinet de courtage en protection sociale, Asselio vient de racheter le cabinet parisien Geodesk, spécialisé dans les programmes d’assurance sur mesure pour les voyageurs d’affaires dans les zones à risque.

Avec le rachat du cabinet parisien Geodesk, le groupe Asselio vient d’effectuer une opération de croissance externe (pour un montant non communiqué) qui vient donner au cabinet de courtage une nouvelle dimension : celle de l’international.

« C’est la première fois que l’on met le pied à l’international et que l’on va travailler avec des assureurs qui ne sont pas français», souligne Pierre-Olivier Chanove, PDG et fondateur d’Asselio (Saint-Priest).

«Cela représente pour nous une évolution majeure, l’objectif étant d’accompagner nos clients sur des terrains plus compliqués : Syrie, Afghanistan, etc. Pour faire une image, nous voulons garantir nos clients de la place Bellecour à la place Tahrir. »

Risque politique
et risque de guerre

Spécialisé notamment sur le créneau des ONG (parmi lesquelles Médecins du monde), Geodesk a cette particularité de couvrir deux types de risques que peu de cabinets français prennent le risque de couvrir : le risque politique et le risque de guerre.
Une particularité que Pierre-Olivier Chanove entend bien dupliquer : « Avec Geodesk, on a désormais une offre tant à destination des ONG que de nos clients lyonnais, qui envoient leurs cadres ou non-cadres dans des zones à risque. Nous avons ainsi pu élargir considérablement notre offre ». Si le secteur peut paraître résiduel, le panel est toutefois large : « Nous visons les entreprises allant de 50 à 1 000 salariés, dans des secteurs aussi divers que la métallurgie, la grande distribution, la sidérurgie, etc. » Et concernant d’éventuelles prochaines acquisitions : « On a pas mal acheté d’affaires ces derniers temps, et nous allons consolider nos acquis. Néanmoins, nous restons très ouverts à l’international, car c’est là que se situent les enjeux ».

 

Article écrit par Gilles Reymann pour le Progrès

article sur l'internationalisation d'Asselio après le rachat de Géodesk

article sur l’internationalisation d’Asselio après le rachat de Géodesk